ESSOR Assurances - Logo
Accueil  ›  Blogue  ›  Dix questions à poser avant d'acheter une résidence

BlogueRSS

Dix questions à poser avant d'acheter une résidence

Dix questions à poser avant d’acheter une résidence.

L’achat d’une résidence est souvent la plus importante transaction d’une vie! Pour vous éviter de mauvaises surprises, Chubb a dressé une liste de questions que vous devriez poser avant de repartir à neuf dans une nouvelle résidence.

INTÉRIEUR :

1- Est-ce qu’il y a des taches au plafond, sur les murs ou sur le plancher? Des taches d’eau au plafond, sur les murs ou sur le plancher sont une indication claire de problèmes d’infiltration. Examinez plus particulièrement les coins des étages supérieurs où il pourrait y avoir des traces de fuites provenant du toit. Si les plafonds des étages inférieurs sont endommagés, de l’eau s’écoule sûrement de la tuyauterie ou des appareils sanitaires des étages supérieurs. Comme il est facile de couvrir des taches d’eau avec de la peinture, apportez une lampe de poche et éclairez les murs, le plancher et le plafond pour déceler les imperfections et les taches.

2- Dans quel état sont les appareils sanitaires? Est-ce qu’il y a des signes de détérioration autour et à l’intérieur des appareils sanitaires? Actionnez la chasse d’eau pour vérifier si la toilette se vide bien. Saisissez fermement la cuvette et essayez de la basculer pour vous assurer qu’elle est solidement fixée au sol. Inspectez les lavabos à la recherche de taches et de robinets qui fuient. Vérifiez la présence d’écoulements ou d’anciens dégâts d’eau sous les lavabos et à proximité.

3- Les « détails » de la résidence sont-ils bien entretenus? D’accord, les planchers sont propres et les murs sont fraîchement peints. Mais dans quel état est le calfeutrage autour du bain, de la douche et du lavabo? Lorsque le calfeutrage est abîmé ou moisi, l’eau peut graduellement entrer derrière les appareils de plomberie et s’imbiber dans les murs. Vérifiez aussi si le joint entre le comptoir et le dosseret ou le mur a récemment été calfeutré.

4- Dans quelle condition sont les appareils utilisant de l’eau et leurs connexions? Au Canada et aux États-Unis, les lave-vaisselle, laveuses, broyeurs à déchets et tuyaux d’eau des machines à glaçons causent des millions de dollars de dommages. Vérifiez la présence de taches d’eau à proximité de ces appareils et examinez l’état des tuyaux et connexions. Il doit y avoir au moins 4 pouces (10 cm) entre le mur et la laveuse pour éviter que les tuyaux se replient sur eux-mêmes.

SOUS-SOL :

5- Quel âge a le chauffe-eau? Cette information est importante, car la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau est de 10 à 13 ans. Une étiquette en métal indiquant la date est habituellement apposée sur l’appareil. Sinon, les quatre premiers chiffres du numéro de série indiquent le mois et l’année de fabrication.

6- Est-ce qu’un tuyau pourrait éclater en raison du gel? Dans les climats froids, les conduites d’eau situées dans les zones non chauffées de la résidence peuvent geler et éclater. Déterminez s’il y a de la tuyauterie dans le vide sanitaire, le garage, le grenier et les murs extérieurs exposés au vent. Le fait d’isoler ces conduites peut les empêcher de geler, mais une solution plus exhaustive pourrait s’avérer nécessaire.

7- Est-ce que le sous-sol est sec? Vérifiez le degré d’humidité du sous-sol. Des taches sur les murs tout comme la présence d’une pompe de vidange peuvent indiquer une infiltration possible d’eau souterraine. Demandez si la pompe fonctionne bien ou exigez de vérifier vous-même en versant de l’eau dans le trou pour voir si la pompe l’évacue correctement.

EXTÉRIEUR :

8- Les gouttières et descentes pluviales sont-elles exemptes de débris? Si la résidence est dans un secteur boisé, les feuilles et autres débris peuvent bloquer les gouttières. L’eau de pluie peut ensuite déborder, causant des infiltrations d’eau par le toit ou le sous-sol. Une gouttière bloquée peut aussi endommager le parement extérieur en bois. Vérifiez si les gouttières et descentes pluviales sont bien dégagées, surtout à l’automne.

9- Avez-vous visuellement inspecté les bardeaux, porte-à-faux, parements en bois et appuis de fenêtre? Les bardeaux d’asphalte ou de bois retroussés ou bombés dénotent peut-être une mauvaise aération ou un grenier mal isolé. Une humidité excessive peut provoquer de la peinture écaillée ou des signes de pourriture sur les avant-toits, boiseries extérieures, parements en bois ou appuis de fenêtre. Si vous repérez de tels problèmes, demandez à un entrepreneur agréé d’inspecter ces zones et d’effectuer les réparations nécessaires.

10- Le terrain est-il bien nivelé? Si le terrain ne permet pas à l’eau de s’écouler loin de la fondation pendant de fortes pluies ou après une grosse tempête de neige, l’eau pourrait couler le long de la fondation et s’infiltrer dans le sous-sol. De plus, si le terrain est plus bas que celui du voisin, assurez-vous que les eaux de ruissellement des propriétés voisines sont rejetées loin de la fondation. Un système de drainage extérieur en bon état est nécessaire lorsque le terrain est incliné vers la fondation.

***Ce courriel est strictement descriptif. Les informations fournies ne doivent pas être considérées comme des avis juridiques ou une déclaration définitive du droit en vigueur dans toute compétence. Pour obtenir de tels avis, les demandeurs, assurés, auditeurs ou lecteurs doivent consulter leur propre conseiller juridique. Aucune responsabilité n'est assumée en lien avec l'information contenue dans le présent document.

Source : Chubb du Canada Compagnie d’Cssurance – Infolettre août 2014

 

Commenter cet article

ESSOR Assurances © 2017 Tous droits réservés. | Conception web Cyber Génération